University of Calgary
UofC Navigation

Foire Aux Questions

Est-ce que les enfants bilingues sont victimes de confusion ou est-ce que leur développement est retardé ?

Non, les enfants bilingues ne se entent pas confus face à la tâche d'acquérir deux langues simultanément. C'est une question qui a été largement étudiée au cours des trois dernières décennies, et le résultat est tout à fait clair : l’acquisition simultanée de deux langues peut être qualifiée comme un exemple de l'acquisition bilingue d’une langue première. C'est-à-dire que le développement de chacune des langues de l’enfant bilingue a lieu de la même manière et aboutit au même type de compétence que celui chez les enfants monolingues.

Auparavant, on croyait que les individus bilingues pouvaient rencontrer des difficultés, au moins initialement, à séparer les vocabulaires et les grammaires des deux langues. Il est vrai que les bilingues ont tendance à mélanger les langues, mais il s'agit d'un type particulier d'utilisation de la langue (alternance de code) tant chez les adultes que chez les enfants bilingues, ce qui ne signifie pas nécessairement qu'ils ne sont pas capables de garder les langues séparées. En fait, l’alternance de code est utilisée plus fréquemment par ceux qui sont les plus compétents et le plus à l'aise dans les deux langues, et même de très jeunes enfants essayent d'éviter de mélanger les langues lorsqu’ils parlent à des gens qui ne comprennent pas l’une de leurs langues. Plus important encore, les enfants bilingues ont démontré une certaine aisance, dès l’âge de deux ans environ, à utiliser les constructions spécifiques à chacune de leurs langues correctement. Si, par exemple il faut utiliser une structure différente afin d’exprimer la même idée, les bilingues utilisent la bonne structure pour chaque langue; en Allemand « da geht er » implique   littéralement «là, il va », par opposition à « il va là ». Cette différenciation de la langue se fait naturellement, sans tuteur ni formation spéciale. Il suffit pour les parents ou d'autres tuteurs de parler aux enfants naturellement.

Il n’est point chose aisée de répondre à la question de savoir si l'acquisition du langage chez les bilingues se déroule plus lentement que chez les monolingues. Ceci est principalement dû au fait qu’il est difficile de trouver un critère fiable pour mesurer le rythme de développement linguistique. En outre, il existe une quantité considérable de variation entre les individus, chez les monolingues ainsi que chez les bilingues. Un enfant à deux ou trois ans peut facilement avoir neuf mois d'avance sur un autre. Ainsi, bien que certains chercheurs signalent que les bilingues ont tendance à parler plus tard, soit après deux ans, les retards sont bien dans la limite de ce qui est considéré comme taux normal de développement du langage pour les enfants monolingues. Nous pouvons donc dire que, même si la tendance globale est pour un taux d'acquisition plus lent dans le cas de l’acquisition bilingue, les bilingues ne tombent pas en dehors des normes établies pour l’acquisition monolingue.

Mon époux parle une langue, je parle une autre et ni l’une ni l’autre n’est l'anglais. Mon enfant aura-t-il des difficultés à l'école pour avoir appris deux langues autres que l'anglais à la maison ?

La capacité d'acquisition du langage humain permet aux enfants d'apprendre deux voire trois langues simultanément; leur compétence dans chaque langue ne diffère pas sensiblement de celle des monolingues. Cette capacité d'apprentissage ​​change toutefois au cours de leur durée de vie. Dès l’âge de quatre ans environ, nous observons les effets de tels changements. En d'autres termes, si un enfant commence à apprendre une langue après cet âge, les connaissances grammaticales acquises peuvent différer à certains égards de la grammaire d'un natif monolingue de langue maternelle. Avec l'exposition ultérieure à une langue donnée, ces différences seront plus marquées. Il est bien sûr toujours possible d'acquérir la langue, même à un âge plus avancé, mais il est moins probable que l'enfant puisse acquérir la compétence complète des natifs de la langue maternelle.

Ainsi, si vous voulez que votre enfant acquière les connaissances et les compétences d'un locuteur natif de l’anglais, vous devez vous assurer qu’il a la possibilité d'apprendre l’anglais très tôt, en commençant de préférence avant quatre ans.

Permettez-moi d'ajouter un point. Afin de bien réussir à acquérir des langues, les jeunes enfants n'ont pas besoin d'enseignement ou de surveillance particulière ; ils doivent seulement être exposés à la langue ou aux langues qu'ils sont censés apprendre. «L’exposition», cependant, signifie qu'il faut s’adresser à eux tout en leur permettant d’interagir dans ces langues. Le fait de seulement écouter des conversations ou de regarder la télévision dans différentes langues ne sera pas suffisant. C'est, bien sûr vrai pour les monolingues ainsi que pour les multilingues. Mais puisque les enfants qui grandissent dans des contextes multilingues reçoivent moins d'exposition dans chacune de leurs langues que les monolingues, si l'on compte les heures de contact quotidien dans une langue, il est encore plus important d’offrir aux multilingues un environnement linguistique riche par leurs parents et les personnes qui en ont la charge qui devraient leur parler, leur lire et ainsi de suite.

 Je voudrais que mon enfant apprenne à lire. Dois-je lui enseigner à lire dans une langue seulement?

En tant que parent, vous jouez un rôle extrêmement important et vital en aidant votre enfant à devenir un bon lecteur. Quelques points importants sont à retenir:

  • Vous n’allez pas confondre votre enfant en lui lisant dans les deux langues.
  • La recherche indique que cela est extrêmement bénéfique pour l'enfant qui développe des compétences dans les deux langues.
  • Il est important pour les écoles et les enseignants de reconnaître les langues maternelles des élèves dans les salles de classe. Cela permet de favoriser une plus grande confiance en soi chez les enfants et les aide à devenir de meilleurs lecteurs dans les deux langues. Il existe de nombreuses ressources pour vous aider à développer des compétences linguistiques et d'alphabétisation dans les deux langues. La lecture de livres en deux langues (livres publiés dans les deux langues) est un excellent moyen de développer l'alphabétisation dans les deux langues. Il existe également des logiciels que vous pouvez utiliser pour aider votre enfant à lire.

Pour plus d'informations consultez les sites web suivants:

http://www.mantralingua.com/mantralinguachoosecountry.html 

http://www.scribjab.com/

http://www.ryerson.ca/mylanguage/

http://www.elodil.com/

http://www.rahatnaqvi.ca/wordpress/publications/in-the-media/dual-language-training-2/ 

Les recherches en cours démontrent l’importance d’encourager les praticiens et les enseignants à voir les jeunes enfants immigrants en tant que bilingues potentiels qui ont besoin d’orientation et de soutien dans leur navigation leurs mondes linguistiques (Chumak, 2012).

Pour de plus amples renseignements à ce propos, consultez le travail de l’expert de renommée mondiale, le professeur Jim Cummins de l’université de Toronto. Visitez le site web:

http://iteachilearn.org/cummins/